Au début, il n’y avait rien. L’empire romain s’était écroulé et, avec lui, toute sa structure politique et culturelle ainsi qu’un morcellement de tribus germaniques gouvernés par des chefs, des rois francs. Ce sont pourtant eux qui, au moyen-âge, vont créer le royaume de France. Ils vont la doter d’une structure politique, d’un cadre légal, avec la loi salique, d’un système économique cohérent et d’une organisation administrative efficace. Ils ont développé une culture propre et riche enviée par le monde entier, en particulier grâce au mécénat qui a permis aux artistes de qualité de vivre et de créer. Ils ont assuré l’unité du royaume et sa sécurité aux frontières. C’est en cela que le moyen-âge est une période essentielle dans l’Histoire de notre pays, et c’est pour cela que je veux consacrer une série d’articles à ceux qui ont fait la France, les rois francs. Depuis Clovis Premier, en 481, puis les rois de France, à partir de Philippe-Auguste. C’est cette première période de l’ère médiévale que je vais aborder dans cette série d’articles.

Légendes et débats d’historiens rendent incertaines toutes affirmations sur les origines de ces peuples qui fuyaient les alamans, les huns et les ostrogoths.

Venus de l’est, les francs saliens se sont établis au quatrième siècle dans un secteur géographique qui correspondait approximativement au Luxembourg, à la Belgique, et aux Pays-Bas d’aujourd’hui. Leur nom viendrait du germanique franko (javelot, lance), comme les saxons. Ils tiraient leurs noms de la saxe, étaient avant tout des guerriers qui élisaient et se plaçaient librement sous l’autorité d’un chef de guerre qui exerçait son autorité dans son gawi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.